• Accueil
  • Pianos Balleron
  • L'atelier
  • Sylvie Fouanon
  • L'équipe
  • L'histoire
  • Balleron Japon
  • EPV
  • Expertise de piano
  • Héritage
  • L'histoire du Piano à travers le temps
  • Les Grandes Manufactures de Pianos
  • Prestations
  • Accord du piano
  • Harmonisation
  • Réglage du piano
  • Restauration
  • Conservation
  • Ébénisterie
  • Expertise privée
  • Export
  • Devis
  • Pianos
  • Pianos restaurés
  • Pianos à vendre
  • Collection Balleron
  • Galerie
  • Actualités
  • Presse
  • Contact
  • Faq
  • Lexique
  • Pianos Pape

    Les Grandes Marques

    Pape

    Paris, France

    Johannes Heinrich PAPE est né en 1789 à Sarsted en Allemagne. Pape fut le plus génial inventeur de toute l'histoire de la facture de pianos et le plus prolifique en dépôt de brevet d'invention. Il apprit la facture de piano à Londres puis à Paris ou il devint contremaître de l'usine PLEYEL pendant 5 ans. En 1817, il s'établit dans un atelier à Paris sous le nom de JEAN HENRI PAPE et commença à concevoir ses premiers pianos avec soin et innovation. Il préféra de suite faire des meubles extraordinaires et s'attacha à détourner la forme classique admise des pianos droit en concevant des pianinos, des pianos-pont, des pianos-consoles ou des pianos-lyre. Pape inventa la mécanique dite "française inversée", le piano à 6 cordes par note, le plan de corde "oblique", le marteau en feutre en 1826, et surtout les cordes en acier trempé puis en 1828, il dépose un brevet pour des cordes croisées sur piano droit. Son atelier parisien employait 300 ouvriers qualifiés. Le Tout-Paris se pressait pour voir ses nouveautés, les expositions s'arrachaient ses prototypes. Ses concurrents dont PLEYEL qui ne supportait pas sa notoriété grandissante se liguèrent contre lui. Très controversé pour ses idées trop avancées il s'endetta, perdit son usine puis mourut ruiné et dans la détresse en 1875. Pape reste l'un concepteur des plus importantes innovations du piano de tout les temps après Sébastien ERARD pour son double-échappement sur pianos à queue.

    Pape

    Paris, France

    Johannes Heinrich PAPE est né en 1789 à Sarsted en Allemagne. Pape fut le plus génial inventeur de toute l'histoire de la facture de pianos et le plus prolifique en dépôt de brevet d'invention. Il apprit la facture de piano à Londres puis à Paris ou il devint contremaître de l'usine PLEYEL pendant 5 ans. En 1817, il s'établit dans un atelier à Paris sous le nom de JEAN HENRI PAPE et commença à concevoir ses premiers pianos avec soin et innovation. Il préféra de suite faire des meubles extraordinaires et s'attacha à détourner la forme classique admise des pianos droit en concevant des pianinos, des pianos-pont, des pianos-consoles ou des pianos-lyre. Pape inventa la mécanique dite "française inversée", le piano à 6 cordes par note, le plan de corde "oblique", le marteau en feutre en 1826, et surtout les cordes en acier trempé puis en 1828, il dépose un brevet pour des cordes croisées sur piano droit. Son atelier parisien employait 300 ouvriers qualifiés. Le Tout-Paris se pressait pour voir ses nouveautés, les expositions s'arrachaient ses prototypes. Ses concurrents dont PLEYEL qui ne supportait pas sa notoriété grandissante se liguèrent contre lui. Très controversé pour ses idées trop avancées il s'endetta, perdit son usine puis mourut ruiné et dans la détresse en 1875. Pape reste l'un concepteur des plus importantes innovations du piano de tout les temps après Sébastien ERARD pour son double-échappement sur pianos à queue.